BIENVENUE SUR NOTRE SITE !...

 

Mise à jour le 2 octobre 2017 à 11h50.

Actualités :

Voilà, c'est fini... Dernier édito de Jacques BARBIEUX

 

Cht'Argonnos a vu le jour le 2 octobre 2007 à VOUZIERS (Ardennes - 08400). L'association a pour objectif principal de rassembler les gens natifs du Nord-Pas de Calais (au sens large du terme), ainsi que les ardennaises et les ardennais demeurant en Argonne ardennaise de la sorte à faire découvrir à la population locale nos patrimoines culturel et gastronomique, nos coutumes, traditions et autre folklore.

© Tous droits réservés.

(Création du site : 29 septembre 2008).

________________________________________________________________________________

2 octobre 2017, Cht'Argonnos a dix ans.

 

Le 2 octobre 2007, au café-restaurant « A la Ville Rennes » à Vouziers (Ardennes) voyait le jour Cht'Argonnos. Un nom un peu bizarre pour une association ardennaise me direz-vous. Mais bien vite, à la lecture des statuts lors de cette assemblée générale constitutive les personnes venues nombreuses pour célébrer l'événement comprenaient.

(…) Rassembler les habitants de l'Argonne ardennaise natifs de la région Nord-Pas de Calais, ainsi que les ardennaises et les ardennais. Proposer lors de festivités, manifestations, réunions, voyages la découverte de cette région voisine, tel le patrimoine, les traditions, les coutumes et autres spécialités culinaires (…).

Un bien joli programme que je n'ai certainement pas élaboré et mené seul, n'en déplaise à certain(e)s. Comment peut-on imaginer la construction d'un tel édifice avec un seul ouvrier ?

Nombreux sont celles et ceux appartenant ou non à l'association qui m'ont accompagné avec volonté, sérieux, dynamisme, voire professionnalisme indiscutable. Je les remercie du fond du cœur et leur en suis infiniment reconnaissant.

Des difficultés, des obstacles, des incompréhensions, des lâchetés j'en ai rencontrés... C'est le destin de celui qui veut communiquer son expérience de cinquante cinq ans de vie associative au profit de son prochain.

 

Le 8 septembre 2017, je fus désavoué par la majorité de mon équipe. Elle préférait accepter les boniments de deux des nôtres malveillants leur promettant un avenir meilleur ! Je pardonne bien volontiers, leur ignorance dans le domaine associatif laquelle étant en quelque sorte une circonstance atténuante. Et quoique ayant été jugé coupable de trahison, je ne leur fait aucun procés. Ma tristesse prédomine.

En mon âme et conscience, contraint, forcé et contre mon gré je démissionnais de toutes fonctions, le 11 septembre suivant.

Une thérapie me fut nécessaire afin de combattre mon chagrin.

 

Aujourd'hui je suis fier du travail accompli et souhaite qu'il puisse se poursuivre dans les formes que nous avons tenté toutes et tous de lui donner dix ans durant. La vanité n'a jamais été ma tasse thé, qu'on se le dise.

 

Je souhaite bonne chance et bon courage à mon successeur et lui dis Bon Vent... Qu'il prenne garde car le vent du Nord et plus particulièrement celui de Mes Flandres sera reconnaître les siens...

 

Bon anniversaire Cht'Argonnos !

 

Au revoir cher(e)s ami(e)s.

A nostekêe, pour mes ami(e)s Flamand(e)s !

Mais à très vite au détour d'un itinéraire folklorique.

Le folklore des Hauts de France et de Belgique, les Géants, les fanfares et le Reuze Lied restent à jamais gravés dans mon cœur et dans mon âme. Ambassadeur de ce patrimoine je le suis et le resterai.

 

Jacques BARBIEUX

Fondateur de Cht'Argonnos-Les Amis de Ch'Biquet

 


Ajouté le 02/10/2017 par Fondateur de l'association

Une fois n'est pas coutume, le journal  l'union de ce jour (22 août) nous fait l'honneur de nous offrir ses colonnes en page 11 (Tête). Un petit compte-rendu sympa et une jolie photo que je vous invite à découvrir, suite à notre dernière prestation extérieure de l'année

à Le Quesnoy (Nord)... avant 10 ANS C'EST GÉANT.

Une fois de plus je remercie Jacqueline Ermakoff,

correspondante d'avoir bien voulu relayer l'info.

 

 

 

 

 

 


Ajouté le 22/08/2017 par Ch'Présidin

 

A la demande de notre ami Jean Bonduelle, nous nous sommes rendus à Armbouts-Cappel en ce dimanche 25 juin 2017, comme en témoigne cet article paru dans le journal l'union du 4 juillet 2017.

Pour le président que je suis et modestement, je dois vous avouer que cette manifestation représente pour moi tout un symbole. Celui de la volonté de lutter contre la maladie qui, décidément ne cesse de m'importuner et contre laquelle je me bats au quotidien.

Nul doute que notre folklore, nos géants, notre confrérie, notre amitié feront en sorte de démontrer que nous sommes les plus forts .

Je suis un winner comme dirait mon amie Claire et je vais vous le démontrer.

 

Et par Cht'Argonnos... T'es d'min Coin !

 

 

 

Je remercie la rédaction du journal l'union et mon amie Jacqueline ERMAKOFF, correspondante d'avoir bien voulu relayer ce papier dans les colonees du quoditien.

 

 


Ajouté le 05/07/2017 par Ch'Présidin

 

Pour que chacun sache...

 

Pays du Nord Magazine, conjoncture économique oblige n'existe plus, hélas. 

Voici, ci-dessous nos échanges du moment, en 2012 avec Madame Claire Decraene et Madame Ludivine Fasseu.

Le hasard a voulu que depuis le 5 octobre 2016, par le biais d'un réseau social bien connu je retrouve Claire et Ludivine.

Claire et son fils Noam nous ont rejoints le 30 avril dernier à Steenvoorde, comme en témoigne la photo ci-dessous, lors du carnaval des géants portés.

Visiblement la belle histoire n'était, en réalité pas interrompue...

J'en suis particulièrement heureux d'autant que l'amitié et la fraternité ont pris largement le dessus...

 

Jacques BARBIEUX

Président-fondateur de Cht'Argonnos-Les Amis de Ch'Biquet

 

 

 

Une histoire courte, mais longue ...

(Noam, votre serviteur et Claire Decraene à Steenvoorde, le 30 avril 2017,

peu avant le départ du cortège carnavalesque).

 

☼☼☼☼

 

 

EDITO du 26 juin 2012

 

 

Bonjour à tous,

Après 9 années plus qu'enrichissantes, je quitte Pays du Nord pour  
d'autres aventures.
Que nous ayons travaillé ensemble une fois, quelques fois ou quasi  
dans chaque édition du titre, je tenais à vous remercier pour ces  
moments de travail et de partage, motivés par l'amour de l'écrit, de  
la région, et l'envie de transmettre vos coups de cœur, vos passions  
et votre savoir aux lecteurs du magazine.
Ludivine Fasseu, que vous connaissez bien, reprend la rédaction en  
chef du titre dès le 1er juillet, avec l'esprit d'équipe que nous  
avons construit ensemble. Vous pouvez la joindre aux mêmes  
coordonnées que les miennes et sur 
lfasseu@pays-du-nord.fr

Bonne continuation à tous, et peut-être à une prochaine fois sur les  
chemins de la presse ou du tourisme régional.

Claire Decraene
Rédactrice en chef
PAYS DU NORD

 

 

Réponse du Président-fondateur de Cht'Argonnos,

 

 

Ma chère Claire,

 

C'est un sentiment mêlé de tristesse et de joie que j'éprouve aujourd'hui.

 

De tristesse, car voir une jeune femme charmante quitter un magazine de grande qualité après neuf ans de bons et loyaux services me peine. Je m'y attendais, certes puisque nous en avons discuté longuement au téléphone. Je tairais bien entendu les raisons de votre départ que je connais mais qu'il me soit permis d'indiquer aux internautes qui nous lisent qu'elles sont directement liées à la conjoncture économique du moment et à rien d'autre. Vous avez – malgré une montagne de regrets – fait preuve d'un volontarisme exemplaire qui n'est que le reflet de votre personnalité de votre grand professionnalisme et de votre gentillesse notamment vis-à-vis de vos collègues. Votre plume est remarquable ; vos éditoriaux étaient une véritable invitation à la dégustation de PAYS DU NORD Magazine et on ne peut que vous en féliciter.

 

De joie, car comment oublier nos premières conversations téléphoniques où vous m'avez déclaré vouloir me choisir parmi très peu de lecteurs afin d'apporter mon concours dans le cadre du numéro 100 du magazine. Vous, Ludivine et Jérôme êtes parvenus à émouvoir le sexagénaire que je suis car n'ayant jamais eu les honneurs d'un média à ce niveau. La photo prise au sein du Musée Départemental de Flandre à Cassel et qui me sert désormais comme signature ici dans ce site apparaîtra toujours, je m'y engage ne serait-ce que pour vous rendre hommage en permanence.

 

De joie car Ludivine Fasseu va vous remplacer en qualité de rédactrice en chef. Comment passer sous silence le talent de cette jeune et sympathique journaliste, laquelle n'a pas hésité à mettre l'association Cht'Argonnos en exergue dans ce fabuleux numéro 100 ? Je dois vous avouer que je ne m'y attendais pas !

 

Ma chère Claire, nous vous souhaitons toutes et tous bonne chance pour votre parcours futur, nous conserverons à jamais dans nos mémoires votre gentillesse, votre convivialité et cette ressemblance frappante tant physique, morphologique et sonore (!!) à Isabelle Aubret – je peux en parler désormais, puisque mes propos ne risquent plus de susciter de jalousie chez certains ! - (*)

 

Évidemment nous vous embrassons affectueusement,

 

Jacques

 

(*) ndlr : A ce jour 20.05.2017 et selon les textes, il y a prescription !...

 

 

Réponse de Ludivine FASSEU ... Comme quoi notre partenariat avec PAYS DU NORD Magazine est loin de s'estomper :

 

 

Bonjour Jacques, 

Merci de ta sympathie, ton message m'a beaucoup touchée. C'est un nouveau challenge qui s'offre à moi. Je vais donner mon maximum pour être à la hauteur, j'espère que cela portera ses fruits. 

Au plaisir de te revoir bientôt, 


Bonjour à tous les Cht'Argonnos qui œuvrent à faire connaître les richesses de notre région en dehors de ses frontières, 


Bien à toi

 

 

 


Ajouté le 20/05/2017 par Ch'Présidin

 

Bon ben voilà, c'est moi La Belle Hélène ! Cela fait presque un mois que votre président m'a demandé de faire l'édito de votre site associatif... Pas facile lorsqu'on est une géante de plus de quatre mètres, réputée immatérielle de surcroît et pour quelles raisons après tout ? Les journaux tels La Voix du Nord, l'Indicateur des Flandres, le magazine Nord-Escapade, la télé, la radio, je connais (!), mais intervenir dans le site d'une association, alors çà je n'ai pas encore fait... Justement pour celles et ceux qui ne me connaissent pas, quoique je sais que l'on me voit en dessous de cet édito, je vous invite à découvrir mon histoire en cliquant (C'est comme ça qu'on dit paraît-il !) sur le croquis de mon visage.

 

 

Alors cette demande je l'ai reçue vers 12 heures, le samedi 21 janvier dernier. Je venais de danser, grâce à mes vigoureux porteurs en compagnie de mes copains et mes copines dans la salle Saint Exupéry à Steenvoorde, dans le Nord ou plus précisément dans les Flandres, je préfère...

Le superbe calendrier des géants 2017 venait d'être présenté et distribué et Jacques (Votre président m'a autorisé à l'appeler par son prénom... Tant mieux, j'aime être à l'aise !) accompagné d'Emmanuelle, l'une des membres de son association, donc Jacques me disait que, contrairement à son habitude et après ce qu'il vient de vivre, il ne serait pas capable d'écrire son prochain édito car ses yeux l'en empêcheraient... Et soudain je vis des larmes couler sur le visage de mon ami...

«  Mais que se passe-t-il Jacques ... Tu pleures ? »... « Tu sais ma belle, ce que j'ai vécu chez tes maîtres Michèle et Dominique depuis hier et la cérémonie d'aujourd'hui sont des moments très forts, très puissants et mon cœur ne peut retenir ces larmes d'émotion, surtout ici dans les Flandres, Mes Flandres... Je suis trop heureux... ».

 

Ah ben ça alors ! Un sexagénaire ému à ce point, encore aujourd'hui je n'en reviens pas... Quoique... Je ne suis pas native du XIXème siècle pour des prunes et j'ai plus d'un tour sous ma coiffe !

J'avais installé dès le 20 janvier, donc la veille deux (beaux) espions dans le domicile de Monsieur et Madame Dewaele, mes maîtres ! Gambrinus et Ayman le pirate et je leur ai demandé à mes deux petits géants fidèles de bien se placer à l'entrée du salon-salle à manger... En cet endroit ils ont tout vu et tout entendu et m'ont tout raconté le lendemain. Alors je comprends mieux les larmes de Jacques , son incapacité momentanée de se mettre au clavier de son ordinateur et de me laisser la place, non sans mal d'ailleurs car les touches sont petites et j'ai des gros doigts !...

 

Mes deux espions...

 

Le potjevlesch (Une excellente spécialité flamande, dont j'ai aperçu la recette ici-même) de Michèle, les échanges tous azimuts, fraternels conviviaux et amicaux, les souvenirs, Thomas l'ancien président des De Laatste Drop (*) qui n'est autre que le petit-fils de feu Noël Trassaert un grand ami que Jacques a bien connu quand il était gendarme, de mon maître Dominique décrétant soudainement mais sérieusement au cours du dîner : « Bon et bien tu es flamand désormais Jacques », dîner au cours duquel une superbe vidéo sur mes activités folkloriques en 2016 était diffusée sur l'écran de la télé...

(*) Cliquer sur le lien pour visionner.

 

Et je ne vous parle pas de la cérémonie du lendemain dans la salle Saint Exupéry... J'ai tout vu et tout entendu à mon tour de mes quatre mètres trente, et mes grands yeux envoûtant (Ben c'est vrai quoi !) ; Jacques côtoyant tout partout à en user les semelles de ses chaussures (!) ses amis des Flandres intérieures et maritimes, les responsables de la Ronde des Géants auprès desquels il a vite récupéré deux cartons de 300 calendriers, ses amis belges de la Maison des Géants de Ath, discutant avec chaque musicien des De Laatste Drop... Cette fanfare de rue qui n'est pas la seule à m'accompagner, il y a également la talentueuse philharmonie de Steenvoorde qui m’enivre...

 

 

 

Un marathonien votre président ! Et puis Michèle, ma maîtresse-couturière l'interpellant, une voisine à la chevelure auburn à ses côtés : « Ben, tu ne reconnais pas cette dame ?... C'est Françoise, la veuve de Nono ! »... Il s'agissait effectivement de Françoise, la veuve de Noël Trassaert dont je viens de vous parler plus haut... Et c'est reparti : embrassades, sanglots d'émotion, l'étalage de souvenirs aidant !... Michèle, sourires aux lèvres (C'est assez courant chez elle) aurait-elle tendu un piège à Jacques ? Je ne le pense pas car il doit s'agir d'un fait du hasard, Françoise suivant les pas de son mari défunt et venant applaudir son petit-fils Thomas.

 

Mince alors, mais c'est qu'il est vachement émotif mon Ardenno-Flamand !...

 

Michèle, Jacques et les retrouvailles avec Françoise

 

Moi je ne peux pas pleurer. Mais je peux vous assurer que tout ce que je viens de vous écrire est la stricte vérité et que mon cœur immatériel de géante, encore aujourd'hui bat plus fort qu'à l'accoutumée...

« Jacques, j'ai hâte de te revoir dans les Ardennes au mois d'octobre en compagnie de mon grand copain Ch'Biquet d'Vouziers et des autres géants qui selon toi seront nombreux. Tant mieux plus on est nombreux plus on s'amuse. Je suis impatiente de t'émouvoir à nouveau et j'ai demandé à mes maîtres d'emporter un drap au lieu de mouchoirs en papier par souci d'économie ! »

 

Et bien voilà, j'y suis arrivée !

Mon édito est terminé et il ne me reste plus qu'à vous saluer de toute ma hauteur et à vous donner rendez-vous pour 10 ANS C'EST GÉANT à Ballay, chers amis Ardennais,

les 14 & 15 octobre de cette année...

 

Et puisque vous avez eu la patience de lire ma prose laborieuse, je vous offre un superbe cadeau. Il vous suffit de cliquer (J'ai pas oublié ce verbe !) sur le logo de mes amis De Laatste Drop, c'est du frais, du récent... Le concert du 11 février dernier de plus de vingt deux minutes au Kursaal de Dunkerque à l'occasion du Bal des Kakernesches...

Poussez le son, il faut que vos voisins en profitent !

 

 

A Noste Kêe (C'est du flamand de chez moi... Cherchez !!),

 

LA BELLE HELENE,

très heureuse d'avoir participé à cette nouvelle aventure ...

 

 

Remerciements pour les photos et vidéos à : Michèle Dewaele, Emmanuelle Mansart, Daniel Decoune,

Michel Lefebvre, Emmanuel Beaufort, De Laatste Drop.


Ajouté le 16/02/2017 par La Belle Hélène

1 2 3 4   Page suivante